Réseaux sociaux: partage, échange et Knowledge managment

Le phénomène des réseaux sociaux n’est pas tout à fait récent, il remonte à plusieurs années. Il trouve ses origines dans les premiers sites parus dans les années 90, permettant à leurs utilisateurs de retrouver leurs anciens amis, leurs contacts, et partager avec eux leurs photos de classe (i.e. classmates, ou copains d’avants plus récemment). Mais l’évolution du web et des technologies Internet ont permis le développement de nouvelles fonctions et l’émergence de nouveaux usages de ces plateformes.
Elles sont de plus en plus riches, grâce à l’ouverture de leurs APIs (Application Programming Interface) et la facilité de développement de nouvelles fonctions en fonction des besoins. A minima elles permettent à leurs utilisateurs :

  • de créer leur fiche profil et de partager des informations personnelles sur leurs centres d’intérêt et leurs idées ;
  • de retrouver d’anciens amis, ou de découvrir des individus partageant les mêmes centres d’intérêt ;
  • d’échanger des messages et des contenus (photos, vidéos, applications, tags, etc.) ;
  • de s’organiser en groupes ou communautés ;
  • de discuter, de partager des informations ou de bonnes pratiques et de favoriser le travail collaboratif ;
  • de suivre l’activité de son réseau.

Plusieurs dizaines, voire centaines de sites de réseautage social coexistent sur internet. L’usage de certains d’entre eux reste concentré dans des zones géographiques précises (tel que Orkut au Brésil ou Bebo en Irlande). D’autres rencontrent une audience planétaire : tels que les leaders Myspace et Facebook qui cumulent plus de 400 millions de membres !

Les usages professionnels des réseaux sociaux sur internet

Le domaine de prédilection d’utilisation des réseaux sociaux professionnels est le recrutement, où les chercheurs d’emploi découvrent les offres postées par les autres membres, ou inversement, ces derniers cherchent leurs futurs collaborateurs.

Au-delà du recrutement, la mise en relation d’une masse aussi importante de profils permet à chaque porteur de projet de trouver des partenaires, des associés ou aussi des clients et des missions. Mais le rôle joué par ces réseaux s’étend assez souvent à la facilitation d’émergence de plus petits réseaux, de communautés d’intérêts voire même de communautés de pratiques dans des domaines variés.

Ces plateformes sont également utilisées par les salariés d’une même entreprise pour se connaitre, en dehors du cadre professionnel. Ce qui peut paraitre surprenant ! En effet, les employés utilisent ces réseaux dans leur vie de tous les jours. Leurs entreprises ne leur offrent pas les mêmes possibilités. Ils créent donc des groupes sur ces sites. Cette tendance est validée par une étude du Gartner qui montre par exemple que 80 % des salariés d’une même entreprise qui se rencontrent sur Facebook y vont pour des discussions professionnelles, en relation avec leur entreprise, mais aussi pour le loisir… Une forme de club virtuel d’entreprise.

Les usages professionnels des réseaux sociaux sur l’intranet

Importées en entreprise, de telles pratiques et technologies doivent permettre l’émergence d’une nouvelle génération du Knowledge Management (ou « KM 2.0 »), en favorisant les initiatives, l’apparition des réseaux de collaborateurs, la valorisation des experts et des expertises, et l’autonomie de communautés au sein de l’intranet de l’entreprise. Aussi, ces réseaux sociaux internes à l’entreprise sont des outils potentiels de mise en œuvre de nouvelles stratégies de gestion des ressources humaines et de communication interne. Des stratégies qui sont dorénavant orientées vers la mise en relation des salariés, l’identification des opportunités d’évolution de carrière et de mobilité, et la création d’espaces de libre expression, d’innovation, voire de défoulement.

Selon Forrester, les réseaux sociaux sont utilisés avant tout pour remplacer ou enrichir les anciens annuaires de collaborateurs. Ces derniers offrent en effet des fonctions limitées à une présentation, souvent figée et difficilement modifiable, des coordonnées des collaborateurs sans possibilité de les exploiter en ligne pour interagir directement. Ainsi au-delà d’un usage classique d’annuaire d’individus, une plateforme de réseau social en entreprise est un outil qui supporte des processus de localisation d’expertise, de création de communautés de différents types, d’innovation et de collaboration entre les membres de ces communautés.

Quelle plateforme de réseaux sociaux en entreprise ?

Concernant les outils, l’offre du marché est en pleine maturation. Les instituts de recherche classent ces outils dans une nouvelle catégorie appelée « outils sociaux » (social software). Seulement, à la lecture du Quadrant Magique du Gartner, on voit que l’écrasante majorité des éditeurs sont encore considérés comme des « niches players ». Les grands éditeurs comme IBM et Microsoft n’ont pas encore de vision assez large sur les besoins. Une vision que seuls quelques petits éditeurs spécialisés en Web 2.0 comme Atlassian et Jive Software commencent à dessiner.

Consulter l’étude sur notre page Publications.

Laisser un commentaire

Fermer le menu