Entreprise 2.0: travail collaboratif

Si le web 2.0 est aujourd’hui une réalité concrète pour les internautes, il n’en est pas forcément de même en ce qui concerne son adoption au sein des entreprises.

Malgré la richesse et le dynamisme des technologies du web 2.0, les collaborateurs persistent encore et toujours à utiliser l’email pour échanger, partager et travailler de manière collaborative.
Pourtant des premières expériences menées au sein d’entreprises pionnières ont montré les bénéfices concrets que pouvaient apporter les nouveaux usages 2.0. Ces premières avancées dans le monde professionnel, associées à l’effervescence toujours présente autour du web 2.0, a fait naître le concept d’Entreprise 2.0.

Ainsi, à l’image de ce qui se passe sur Internet, les entreprises 2.0 tendent vers des organisations non hiérarchiques, à l’écoute du terrain, réactives, ouvertes et transparentes.
Malheureusement, il est difficile de faire évoluer les entreprises dans ce sens.
En effet, ce n’est certainement pas l’usage des nouveaux outils apportés par le web 2.0 qui va provoquer à lui seul un changement aussi important au sein des entreprises. Le fait de mettre à disposition des collaborateurs des outils qui facilitent le travail collaboratif n’entraine pas tous les collaborateurs d’une entreprise à contribuer, participer et partager leurs connaissances facilement.
Le partage et la collaboration ne se décrètent pas, ils s’accompagnent !

Définition de l’Entreprise 2.0

Le terme « Entreprise 2.0 » a été inventé par Andrew McAfee de la Harvard Business School dans le MIT Sloan Management Review du printemps 2006. Dans cet article, McAfee donne la définition suivante de l’entreprise 2.0 :
L’entreprise 2.0 se définit par l’utilisation des nouvelles plateformes sociales dans les entreprises, ou entre les entreprises et leurs partenaires ou leurs clients
En d’autres termes, une entreprise 2.0 est une entreprise qui a su tirer partie des caractéristiques principales du Web 2.0 en l’adaptant aux contraintes de son activité.
Tout ceci va amener l’entreprise à évoluer et à modifier ses modes d’organisation.
De manière plus précise, l’entreprise 2.0 va mettre au centre les différentes parties prenantes que sont les collaborateurs, les clients et les fournisseurs. Elle va s’attacher à favoriser leurs interactions en mettant à leur disposition des outils sociaux simples à utiliser, flexibles et décentralisés.
Mais à la grande différence du web 2.0 qui sert des objectifs individuels, ceux de chaque internaute, l’entreprise 2.0 et les outils sous-jacents ont pour vocation de servir les objectifs de l’entreprise et nécessitent l’engagement constant et effectif des parties prenantes qui doivent y trouver leur intérêt.
Au final, le succès de l’entreprise 2.0 repose sur un juste équilibre entre l’atteinte des objectifs de l’entreprise et les bénéfices personnels que chaque partie prenante peut en retirer.

Caractéristiques de l’Entreprise 2.0

Pour définir les caractéristiques d’une entreprise 2.0, Les organisateurs de « Enterprise 2.0 Conference » ont, tout comme pour le web 2.0, pris le partie de comparer l’entreprise classique dite « 1.0 » avec l’entreprise 2.0 suivant différents aspects comme le montre le tableau suivant.

Une entreprise 2.0 repose sur une organisation horizontale et non une structure hiérarchique

La collaboration et le partage sont des piliers fondateurs de l’entreprise 2.0. Ils ne peuvent pleinement apporter de la valeur que dans un environnement propice basé sur la confiance, sans liens hiérarchiques forts et pesants et sans friction. Selon cette vision de l’organisation, la libération du collaborateur (2.0) du poids de la hiérarchie, du contrôle excessif et de la bureaucratie, est une forme de responsabilisation qui lui permettra de mieux s’engager dans la vie de son entreprise pour en devenir le principal acteur.

Une entreprise 2.0 est une organisation à l’écoute du terrain

Dans une entreprise 2.0, le circuit de décisions ne suit plus le sens du haut vers le bas (Top-Down) mais prend ses racines sur le terrain (Bottom-Up). Par ailleurs, et c’est une conséquence du mode d’organisation horizontal, les responsabilités sont distribuées et ne sont plus centralisées.
Concernant le système d’information, celui-ci n’est plus tiré par les technologies mais tout simplement par les utilisateurs. En effet la valeur du système d’information se mesure par la valeur de ses usages, qui eux se façonnent selon les besoins des utilisateurs.

Une entreprise 2.0 est une entreprise agile

Une entreprise 2.0 est une organisation flexible, qui réagit rapidement, dont les délais de mise sur le marché sont beaucoup plus courts. Préférant la simplicité à trop de complexité, l’entreprise 2.0 ne repose plus sur la planification mais agit en fonction des besoins. Une des conséquences est que son système d’information n’est plus aussi dirigiste et structurant qu’auparavant.

Une entreprise 2.0 est ouverte et transparente

Une entreprise 2.0 repose sur une circulation de l’information fluide et transparente. C’est une entreprise décloisonnée, en réseau et ouverte vers l’extérieur, sans frontières rigides.

Laisser un commentaire

Fermer le menu