Les éditeurs Français Jamespot et Yoolink accueillent 2012 avec plusieurs nouveautés enrichissant leurs plateformes RSE (Réseau Social d’Entreprise). Dans le cadre de la mise à jour de nos analyses Spectrum Benchmark, nous avons revu les nouveautés de ces deux éditeurs Français.

Les principales nouveautés de la plateforme YoolinkPro :

  • Renforcement de l’API et de l’intégration au Système d’Information de l’entreprise : cela permet à Yoolink de confirmer son positionnement comme couche sociale de l’intranet. Outre le connecteur Sharepoint et l’intégration Google Apps,  l’API permet désormais de connecter Yoolink à d’autres types de systèmes d’information et en particulier aux CMS, wikis et blogs.
  • Publication enrichie : les utilisateurs du RSE YoolinkPro peuvent désormais partager des évènements de façon simple (formulaire de saisie complet et ergonomique), complète (gestion de participants et de mots clés). On notera le petit effet JavaScript sur la date au survol de la souris sur le mur d’activité qui affiche la date de fin, encore une fois simple et efficace. La plateforme s’enrichie également d’une visionneuse PDF permettant de consulter les pièces jointes directement dans le navigateur sans besoin de les télécharger. Cette visionneuse utilise le composant Flash « FlexPaper » (la conversion du fichier PDF en fichier SWF se fait en arrière plan) qui offre de nombreuses fonctionnalités comme un mode plein écran, une recherche full-text, une navigation par vignettes (très pratique pour les gros documents), etc…
  • Personnalisation : la personnalisation de l’interface et des modules Yoolink est une des principales nouveautés cette année. En effet il est maintenant possible de créer de nouveaux onglets directement depuis l’interface Yoolink pour mettre en avant des pages ou contenus externes (système basé sur une iframe) provenant d’autres sources tels que l’intranet, un CMS, un blog, etc…. Coté look & feel il est maintenant possible d’intégrer différentes bannières au niveau du header et de créer un widget html qui s’affiche dans la barre latérale. Ce widget est personalisable et géré par l’administrateur de la plateforme. Une bonne initiative, toutefois une limitation a noter : on ne peut gérer qu’un seul widget !
  • La recherche : La recherche s’améliore dans Yoolink, l’ensemble des contenus est maintenant indexé, y compris les pièces jointes. Les filtres par type et par famille de contenus permettent d’affiner les résultats de recherche ou la consultation du flux d’activité.

Avec ces améliorations Yoolink confirme sa stratégie du Réseau Social d’Entreprise léger, convivial et complémentaire de l’intranet. Pour les PME ou les réseaux de taille moyenne (jusqu’à 3000 utilisateurs), Yoolink peut assurer pleinement le rôle d’intranet social. En particulier le renfoncement de l’API ainsi que la possibilité de configurer de nouveaux onglets offrent des usages de communication institutionnelle, en plus des usages collaboratifs de veille, innovation, partage d’information et localisation d’expertise. Enfin, les améliorations apportées ne surchargent pas l’interface épurée de l’outil et améliorent notablement l’expérience utilisateur.

Coté Jamespot on observe plusieurs nouveautés dans trois grands axes de développement :

  • Amélioration de l’expérience utilisateur : La revue de l’interface utilisateur ne challenge pas l’ergonomie globale – qui reste neutre et basique – mais enrichie la plateforme par de nouvelles fonctionnalités permettant de nouveaux usages tels que : un module de messagerie instantanée, un mur d’activité plus aéré permettant désormais aux utilisateurs de réagir directement dans le flux, la possibilité d’enrichir les commentaires par des pièces jointes ou aussi l’amélioration de la recherche avec de multiples facettes (type, dates, tags, contributeurs, etc), enfin en version beta une nouvelle version mobile compatible Android, iPhone et Blackberry.
  • Flexibilité  :  Jamespot ajoute la fonctionnalités « formulaires de publication » permettant de configurer des modèles de contenus, ce qui offre aux équipes la possibilité de collaborer autour d’informations homogènes telles que des fiches produits, des fiches clients, un template de suivi de projet, etc. Coté interface et look & feel, Jamespot conserve son orientation « neutre », mais offre de nouvelles possibilités de customisation de ses IHM : trois nouveaux modes de présentation du flux d’activité, nouvelle interface CSS pour les administrateurs et utilisateurs avancés. Enfin en terme de modèle de communautés, Jamespot a ajouté le type de « groupe modéré » joignable sur invitation.
  • Social Ready : Les applications social ready – sont des modules complémentaires développés par Jamespot et/ou ses partenaires en Janvier 2012 – Le catalogue d’applications a été mis à jour et compte désormais plusieurs widgets du web, des plugins ou aussi des connecteurs SI (ERP/CRM/autres)
SpectrumBenchmark 2011 a souligné la flexibilité de Jamespot et en cette première mise à jour 2012 (prévue en ligne vers fin février) l’éditeur reste fidèle à sa ligne de développement. Nous remarquerons, que par soucis de simplification l’objet « Spot » laisse place à la notion de « Groupe » (ou communauté). Cependant l’objet ne perd pas ses caractéristiques et en particulier sa souplesse d’usage.

Retrouvez bientôt toutes les mises à jours concernant le marché RSE  sur benchmark.spectrumgroupe.fr

Laisser un commentaire

Fermer le menu