Des RSE oui, mais intégrés aux processus de l’entreprise !

Nous sommes à l’ère du collaboratif et des initiatives digitales, mais est-ce que les entreprises anticipent les impacts et les nombreuses incohérences dans le Système d’Information (SI) ? Comment choisir son Réseau Social d’Entreprise et préparer son intégration au SI ? Comment mettre en œuvre le RSE au service des processus métiers de l’entreprise ? Ce sont des questions que les organisations ne se posent pas forcément lorsqu’elles décident de se lancer dans de tels projets.

image2015-11-30 11-57-0Pour faciliter et optimiser le partage d’informations entre ses collaborateurs ainsi qu’avec son écosystème (clients, partenaires, etc.), l’entreprise est de plus en plus amenée à mettre en œuvre des réseaux sociaux d’entreprises et à développer des initiatives de transformation digitales

Vous l’aurez compris, grâce au réseau social de votre entreprise, c’est l’amélioration de vos processus métiers qui est en jeu : diminuer les délais, favoriser les transferts de compétences, fédérer vos équipes, encourager la communication… Cela peut aussi contribuer à des réductions de charge : diminution de papier, baisse des déplacements, opportunité de mettre en place le télétravail par exemple.

D’un point de vue stratégique, cela peut également avoir un intérêt sur l’image de l’entreprise auprès de ses clients. Le réseau social pouvant servir de support d’échanges avec les clients et partenaires dans un second temps. Un réseau social est donc un outil aux applications extrêmement variées. Mais comme tout outil, il est limité par son périmètre et par l’usage que l’on en fait.

Certes, le RSE est en cela un excellent moyen technique d’atteindre ses objectifs. Mais, sa réussite et sa pérennité dépendent de plusieurs points, notamment :

  • la rationalisation des différentes initiatives, 
  • l’adéquation de celles-ci au SI
  • l’articulation des applications digitales entre elles 
  • l’articulation de celles-ci aux processus métiers de l’entreprise 

Si la mise en place d’un RSE peut être “facilement” motivée, elle ne peut (doit) pas se faire sans un minimum de réflexion à avoir sur son intégration et sur sa valeur ajoutée aux processus de l’entreprise afin d’en optimiser l’impact et étendre la portée. Il ne faut pas négliger dans sa sélection de l’outil le choix technologique au démarrage. L’extensibilité de la plate-forme et les points de connexions de l’outil sont importants.

Voici quelques éléments à considérer afin d’aligner la mise en place du RSE avec son système d’information existant, assurer une vrai valeur ajoutée aux processus métiers et garantir l’adhésion de collaborateurs :

Cartographier
  • Articuler une cartographie des plate-formes (SI) de l’entreprise permettant d’établir quelles ssolutions est associées à quel usage et en support à quel (s) processus métier
Choisir
  • Choix de fonctionnalités simples et ergonomiques
Articuler
  • La mise en place du RSE dans la cartographie afin d’élucider la vrai complémentarité de l’ajout de ce dispositif au sein de l’organisation

    Cohabiter

  • Établir une stratégie de gestion du contenu permettant de faire cohabiter le RSE avec les autres systèmes (GED, KM, etc.)
Modéliser
  • Modéliser les processus. Identifier et communiquer les enjeux métiers auxquels le RSE va apporter des solutions.  Exemples: améliorer la prise de décision collective, réduire le temps d’accès à l’information, réduire le “rework” sur certains processus, améliorer l’efficacité opérationnelle d’un processus donné, etc..
Gouverner
  • Mettre en place une gouvernance permettant aux différents acteurs (métiers, SI, RH, Digital etc;) d’établir un dialogue autour de la vision de déploiement du RSE et son insertion dans la stratégie de l’organisation
Accompagner
  • La définition et la mise en place d’un plan de conduite du changement, stratégie de communication et formation sur plusieurs niveaux (upper management, middle management, working level)
Communiquer
  • .. un message articulant le lien entre le RSE et les priorités opérationnelles. Ce message est clé pour engager les managers intermédiaires
Mesurer
  • Mettre en place des indicateurs (KPI) permettant de tracer le lien entre les usages du RSE et les priorités de l’organisation. 
    Exemple: la recherche d’un expert en temps réel permet de réduire le temps de résolution d’un problème donc , une réduction des coûts associés au processus de design…. 
Itérer
  • Préconiser une approche “agile”, exploratoire et de déploiement progressif, quant au déploiement de l’outil et favoriser un environnement où l’usager contribue à la conception de la solution 

 

 

Dora Delaporte
Dora Delaporte

Directrice de la communication

Recommandations