L’année 2020 aura imposé un changement brutal aux organisations devant faire pratiquer massivement le télétravail. Il a fallu s’équiper dans l’urgence. Dans un premier temps, le recours aux solutions de visioconférence a été massif : Teams, Meet, Skype, Zoom, Webex, Whereby, Livestorm, Glowbl et bien d’autres ont vu leur chiffre d’affaire être multiplié jusqu’à 10 fois par rapport à 2019. Dans une moindre mesure, les solutions de tchat, ou d’espaces collaboratifs de façon plus générale ont également observé une forte croissance cette année. Les outils collaboratifs transverses ont été pris d’assaut, et le flux internet mondial l’a senti. 

Les réactions immédiates au premier confinement

Le marché des solutions collaboratives était déjà très adapté au travail à distance avant la crise sanitaire. Les entreprises déjà équipées on pu s’organiser rapidement pour répondre aux recommandations de l’état avec un outillage déjà adapté. Pour les autres, il a fallu parfois s’équiper dans l’urgence, avec des offres gratuites, ou des petits prix pour outiller les équipes au cas par cas. Dans ce contexte, les éditeurs ont brutalement changé leurs stratégies. D’abord, le discours marketing a pu être adapté pour ceux déjà équipés de ces nouveaux besoins en mettant plus en avant le mot clé « télétravail ». L’offre commerciale est aussi adaptée pour mieux s’adresser à des organisations novices et frilleuses à débloquer trop de budget si rapidement. Ce fut unanime en France : les éditeurs les mieux armés pour répondre au besoin n’ont pas hésité à proposer leurs services gratuitement au moins sur la période du confinement. 70% des solutions françaises étudiées par Spectrum Benchmark ont eu une proposition gratuite pendant plusieurs mois en 2020. Un cadeau forcément intéressé, mais un acte de solidarité non sans impact sur leurs couts d’infrastructure. Souvent, c’est la feuille de route produit qui est chamboulée pour les éditeurs soudainement moins en phase avec la demande.  Même pour une solution bien adaptée au télétravail, le renforcement de certains usages déjà proposés a été avancé dans la roadmap.

Les roadmaps produit chamboulées

La visioconférence

Début 2021, 65% des solutions étudiées par Spectrum Benchmark proposent la fonctionnalité de visioconférence soit par un développement propre, soit par l’intégration d’une solution en marque blanche (souvent Jitsi), soit par un raccourci direct vers une solution tierce intégrée (Teams, Meet, Zoom, …). Celles qui ne le proposent pas sont très spécialistes de leur usage et l’intégration de la visioconférence fait moins de sens. La conversation synchrone écrite était déjà largement proposée dans l’offre, mais parfois en « bonus » avec des modules peu fonctionnels, et de toute façon peu utilisés. Avec l’augmentation soudaine du besoin et de l’usage dans les organisations, on constate une amélioration des fonctions de tchat dans l’offre, voire un ajout quand elles n’étaient pas proposées. A minima, les connecteurs avec les outils déjà présents dans les organisations (Teams, Slack, … ) sont proposés avec des intégrations plus profondes .

Le lien avec les suites bureautiques

Le développement rapide du télétravail a également accéléré le déploiement des fonctionnalités de travail autour des documents dans les offres logicielles. Le travail collaboratif autour du document bureautique fait toujours partie des bases du travail en équipe, et nous pouvons même constater une augmentation de l’usage depuis l’apparition des suites bureautiques en ligne. C’est une tendance lente présente depuis des années qui s’est accélérée cette année. Proposer un module de partage de documents dans un espace collaboratif ne suffit plus, l’utilisateur doit être capable de l’éditer directement depuis l’espace en ligne afin de sécuriser la collaboration. Le système de verrouillage du document pour édition sur le logiciel du poste de travail est un concept devenu obsolète qui n’est pratiquement plus proposé sur le marché. Alors pour donner une dimension collaborative à une base documentaire, il faut se lier à une suite bureautique en ligne. Microsoft a longtemps été privilégié, faute de choix, mais le marché de l’open source a beaucoup rattrapé son retard ces dernières années, ce qui a facilité le déploiement de la fonction chez les éditeurs qui sont restés frileux à avoir une dépendance à l’américain, ce serait ce que pour question de coût. Ainsi, avec OnlyOffice, LibreOffice, Collabora, … le choix s’élargit pour proposer l’édition de documents bureautiques en ligne dans son offre logicielle. Les organisations n’en attendent pas moins de la part d’une solution dotée de la gestion documentaire.

Nouveau Drive de Talkspirit et intégration d’une suite bureautique en ligne

Des fonctionnalités au service de la crise

La pandémie et les nouveaux modes de travail qui l’accompagne voit également des fonctionnalités spécifiquement adaptées fleurir. Les fonctions de gestion de crise d’abord, au niveau de la publication top down (annonces, importance du message dans le flux, …), mais surtout un module de gestion de bureaux tournants pour faire face aux recommandations de limitation du nombre de personnes présentes en même temps dans les locaux. Par exemple Lively ou Powell avec une application « Flex Desk » proposent de cartographier les locaux de l’entreprise et d’y associer un système de réservation de bureau. Le principe est donc de réserver son bureau et d’organiser sa journée au bureau avant de quitter son « home office », souvent devenu le poste de travail par défaut. 

Powell Flex Desk

Le marché logiciel était prêt pour cette crise, et a su répondre à la demande immédiatement. Les solutions se sont même améliorées et ont modifié leurs plans rapidement pour répondre à changements de priorités dans les besoins. Aujourd’hui, les organisations forcées d’accélérer leur transformation numérique ont accès à un marché mature et inaugurent une nouvelle façon de se transformer.

Spectrum Benchmark 2021

Illustration Spectrum Benchmark 2021

L’étude Spectrum Benchmark 2021 dédiée à l’outillage collaboratif transverse est en préparation et fera le point sur les nouveautés de l’offre, avec l’intégration de nombreuses nouvelles solutions. Rendez-vous au printemps !

En attendant, découvrez l’ensemble de nos études déjà publiées.

Fermer le menu