Bonnes pratiques pour la refonte graphique d’un site WordPress

Bonnes pratiques pour la refonte graphique d’un site WordPress

Il est très facile de changer de thème sous WordPress, en quelques clicks on peut télécharger et activer un thème, parmi les centaines gratuits ou payants disponibles sur internet. Cependant il ne faut pas confondre facilité et précipitation !

La modification d’un thème nécessite de prendre en compte des précautions et des mesures préalables pour assurer une migration en douceur et éviter les mauvaises surprises.

Un thème complet c’est à la fois une structure, une nouvelle logique de navigation, des widgets,  des fonctionnalités supplémentaires et des usages nouveaux… Ça n’est pas simplement une question de couleurs et de choix de police de caractères, le changement d’un thème est une véritable refonte.

Dans ce billet, nous vous proposons quelques bonnes pratiques pour mener à bien la refonte de votre site WordPress.

Les bonnes pratiques

Les sauvegardes :

Tout d’abord, il est est fortement recommandé de faire des sauvegardes (backups) avant toute opération de mise à jour ou de changement majeur sur votre site. Plusieurs plugins permettent de le faire, et nous citons en particulier BackWPup ou encore XCloner.

Le mode Maintenance :

Si tout a été préparé proprement et minutieusement, la migration peut se faire rapidement. Mais un mode “maintenance” est toujours conseillé pour éviter les mauvaises surprises et les pages d’erreurs en notifiant vos visiteurs de votre chantier de refonte.

Les statistiques :

Si vous utilisez un service de statistiques comme Google Analytics et que vous n’utilisez pas un plugin pour invoquer le script relatif, pensez à reprendre le code que vous avez déjà placé dans footer.php ou functions.php. Pareil si vous utilisez FeedBurner ou un autre service de statistiques RSS. Si votre ancien thème proposait l’insertion de ces scripts dans des champs de configuration, le nouveau thème ne le fait pas forcément et vice-versa.

Les plugins et les widgets :

Un problème d’intégration d’un plugin peut être observé suite au changement d’un thème WordPress. Pensez à tester vos plugins un par un pour s’assurer que tout fonctionne correctement. Pour les Widgets, pensez à inspecter les anciens changements codés en dur dans le fichier sidebar.php. Attention, si votre nouveau thème ne supporte pas les widgets, vous risquez de les perdre en changeant de thème. Il faut faire attention aussi aux URLs des images dans les widgets et aux déclarations CSS relatives au thème existant. Prenez note de tout ce qu’il faudra changer.

La bonne pratique de maintenance d’un site web est de bien documenter, systématiquement, toutes les modifications apportées en dur afin de les reprendre en cas d’évolution ou changement du thème.

Le fichier functions.php :

Ce fichier -relatif au thème- permet de modifier le comportement par défaut des composants WordPress sans toucher au Core. Pensez à inspecter les différents filtres et actions ajoutés dans functions.php du thème actuel, sinon vous risquez de perdre certaines configurations.

La compatibilité des navigateurs :

Les thèmes commercialisés sur Internet ont la fâcheuse tendance à ne pas s’afficher correctement dans tous les navigateurs. Internet Explorer reste le navigateur le plus utilisé dans les entreprises et c’est celui qui pose -malheureusement- le plus de problèmes.

Il est très important de définir les navigateurs cibles, évidement ceux qui sont utilisés par ses visiteurs (Les outils de pilotage statistiques, comme Google Analyics, nous donnent d’ailleurs ce type de données) et de tester la compatibilité du nouveau design avec l’ensemble de ces navigateurs et d’y apporter les corrections nécessaires.

Au delà du thème

Un chantier de refonte

La mise en place d’un nouveau thème est l’occasion pour rafraichir les contenus et les mettre à jour, faire le ménage dans les fonctionnalités, repenser la structure, et optimiser la navigation. Parmi les bonnes pratiques :

  • Analyser en profondeur vos statistiques afin de mettre en avant les pages les plus visitées et les fonctionnalités les plus utilisées,
  • Revisitez les contenus et leurs référencement (SEO, metas, mots clés,…)
  • Pensez à mieux intégrer les réseaux sociaux et les boutons communautaires.

Créez le Buzz :

Votre site a changé, faites-le savoir à votre mailing list et à vos contact. N’hésitez pas à communiquer dans les réseaux sociaux. Vous pouvez créer une offre spéciale pour le lancement de la nouvelle version du site ou en faire un billet de blog.

Si votre site a un grand potentiel de visiteurs ou si vous entretenez une communauté régulière, sachez que l’avis de vos utilisateurs est capital. Les sondages peuvent vous aider à collecter des avis et faire des rectifications.

Enfin, si vous avez besoin d’aide pour refaire votre site d’entreprise ou si vous avez besoin de conseils pour la conduite du changement, n’hésitez pas à contacter nos experts pour un devis gratuit.

Recommandations